Energie renouvelable en prison

Outre les panneaux solaires, la nouvelle prison de Haren dispose d’un certain nombre d’autres installations qui permettront de réduire la consommation d’énergie.
L’un d’entre eux est la géothermie profonde, qui consiste en 250 forages pour stocker la chaleur ou le froid ou pour l’extraire du sol. Cela fait de ce champ BEO l’un des plus grands qui ait été réalisé jusqu’à présent en Belgique.

La chaleur ou le froid extrait(e) du sol sera utilisé pour chauffer ou refroidir le complexe pénitentiaire.

Le forage pour l’installation des sondes sera complété à la fin du mois d’octobre.
Les forages pour le système d’énergie géothermique sont réalisés par Energie Verbeke.

L’autre installation est une installation de cogénération. Celle-ci produira de l’électricité et la chaleur résiduelle dégagée lors de la production d’électricité, sera utilisée pour produire de l’eau chaude pour la prison.

Au total, le concept énergétique innovant permettra de réduire les émissions de CO2 de 2000 tonnes par an par rapport à un concept traditionnel.